La baie du Mont Saint Michel, un écosystème unique au monde

L'une des plus belles baies au monde

La baie du Mont Saint Michel, un écosystème unique au monde
La baie du Mont Saint Michel
La baie du Mont Saint Michel, un écosystème unique au monde
La baie du Mont Saint Michel
La baie du Mont Saint Michel
 PHOTOS

La baie du Mont Saint Michel est baignée par la Manche qui borde ses rivages. Depuis Granville, en Normandie, jusqu’à Cancale, en Bretagne, la baie du Mont Saint Michel est riche en coquillages, poissons et crustacés.

Vivez une expérience unique en famille en venant assister aux grandes marées du Mont Saint Michel.
 
Lorsque la mer se retire, la baie du Mont Saint Michel offre aux visiteurs un espace gigantesque pour s’adonner au ramassage des coquillages, coques et crevettes.
 
A cet endroit l’amplitude des marées est la plus grande d’Europe. La mer se retire très loin, à l’horizon avant de revenir à la « vitesse d’un cheval au galop ».
Profitez de cette période pour goûter au plaisir de découvrir la baie à cheval.
 
A dos d’équidés dociles, vous parcourrez les prés salés où paissent les moutons et agneaux si réputés. La nature préservée vous émerveillera et vous aurez les plus beaux points de vue sur le Mont Saint Michel.
 
L’air vivifiant et l’atmosphère iodé vous feront le plus grand bien.
Profitez d’un séjour relaxant grâce à l’offre d’hébergement du Groupe La Mère Poulard. Que ce soit au sein du Mont Saint Michel ou en amont de la digue, vous trouverez toujours la chambre confortable qu’il vous faut.
Si vous aimez le confort et le luxe et souhaitez profiter d’une vue exceptionnelle sur le fameux monument, privilégiez le Relais St Michel 4* et une de ses suites avec vue directe sur le Mont Saint Michel.
 
Envie de devenir résident de « l’île » du Mont Saint Michel le temps d’une nuit ou deux ? Réservez une chambre typique à l’hôtel Les Terrasses Poulard 3* ou à l’Hôtel Saint-Michel.
 
Il en est pour tous les budgets. Ainsi, les hôtels La Digue, le Saint Aubert, ou Le Mouton Blanc vous accueillent toute l’année à des prix exceptionnels.
Profitez de votre escapade nature pour visiter la célèbre Abbaye, mais aussi les nombreux musées du Mont Saint-Michel, ainsi que les alentours. Cancale, Granville ou les îles anglo-normandes sont des lieux merveilleux pour compléter votre séjour.
 
Côté restauration, le Groupe La Mère Poulard vous accueille dans un de ses établissements réputés.
Dégustez l’omelette cuite au feu de bois de l’Auberge de La Mère Poulard ou bien l’agneau de Pré-Salé au restaurant Les Terrasses de la Mère Poulard ou au Mouton Blanc. Sans oublier le Café La Mère Poulard qui vous servira un encas ou une crêpe.
Avant de partir, faites un arrêt dans une boutique La Mère Poulard afin de ramener les fameux biscuits au beurre, les palets, cookies ou spécialités bretonnes. 
Vous pourrez, toute l’année, continuez de vous régaler avec les spécialités de La Mère Poulard en vous connectant sur notre site www.biscuiterie-mere-poulard.com.
 

La baie du Mont Saint Michel côté Normand

On trouve les coquilles Saint-Jacques et les bulots du port de Granville et plus au large les homards des îles Chausey dont la capture, sévèrement réglementée, est réservée à quelques pêcheurs locaux.

La baie du Mont Saint Michel côté Bretagne

De l’autre côté de la baie, le port breton de Cancale s’est spécialisé dans l’élevage des huîtres tandis qu’une bonne partie de la côte est bordée par les pieux en bois caractéristiques de l’élevage des moules de bouchot.

Les derniers pêcheurs à pied de la baie ramassent les coques et traquent les crevettes à l’aide de leurs havenets, lourds filets qu’ils poussent inlassablement devant eux.

Plus au large, les flottilles de bateaux de petite pêche capturent bars, maquereaux, soles, plies, turbots et remontent des fonds marins leurs casiers chargés de tourteaux et d’araignées de mer.

Enfin, quelques initiés pêchent le saumon qui remonte dans les rivières Sée et Sélune, une espèce si abondante autrefois que les ouvriers agricoles de la région et les compagnons bâtisseurs du Mont Saint Michel faisaient spécifier dans leurs contrats de travail qu’en aucun cas il ne leur serait servi de saumon plus de trois fois par semaine !

Quand la baie « compte » les moutons… le Mont Saint Michel s’éveille !

Les prés-salés sont cette zone caractéristique de la baie du Mont Saint Michel, entre terre et mer, où une végétation spécifique qui pousse sur les grèves est régulièrement recouverte par la mer.

C’est dans cet espace que s’est développé depuis le Moyen Age l’élevage de moutons. Les grévins, moutons de la baie, passent une grande partie de leur vie à brouter les prés-salés, une alimentation qui donne à leur chair un goût à la saveur inégalée. C’est à la période des fêtes de Pâques que les premiers agneaux peuvent être dégustés, participant ainsi à la renommée gastronomique de la baie du Mont Saint Michel.

Polders et paysages de fermes

Les polders constituent un autre paysage caractéristique de la baie. C’est au XIXème siècle que les polders – ces terres prises à la mer par la construction de digues de protection – se développent dans la baie du Mont Saint Michel. Ces terres très fertiles sont notamment dédiées à la culture des légumes : les carottes au goût sucré, les petites pommes de terre nouvelles, les salades tendres et croquantes ainsi que l’échalote rose, culture bien spécifique de la baie.

En lisière des polders, les paysages des fermes de Normandie et de Bretagne reprennent leurs droits : c’est ici le royaume du poulet nourri au grain, du canard élevé pour son foie gras, du cochon fermier, des vaches normandes et bretonnes, des œufs, du lait, du beurre, de la crème…

Ce sont aussi les vergers de pommes et de poires, la fabrication du cidre, du poiré et parfois du Calvados comme au bon temps de l’alambic qui déambulait de ferme en ferme pour distiller les quelques litres d’alcool qui réchauffaient les corps durant les longues veillées d’hiver.

 

Plan d'accès au Mont Saint Michel